JEAN MICHEL JARRE - OXYGENE TOUR 1997

http://www.youtube.com/watch?v=QP2qNRq8hwA

Pour promouvoir l'album Oxygène 7-13, Jean Michel Jarre décide d'organiser une grande tournée en salles avec la société de production de Jean-Claude Camus, entouré de dizaines de synthétiseurs analogiques.
L'ensemble du matériel pèse 40 tonnes, l'équipe compte 65 personnes et va se promener aux quatre coins de l'Europe, pour la plus longue tournée jusqu'alors de l'artiste lyonnais, 36 concerts dans 15 pays européens.

En plus des têtes habituelles (Perrier, Rimbert, Faucheux, Mahut), Jean Michel a embauché un jeune allemand, Christopher Papendieck, pour assurer les parties basses.
Jean Michel fait découvrir à son public un nouvel instrument à son répertoire, le Theremin, qui a commencé à être fabriqué dans les années 20, et poplarisé ensuite par Robert Moog.
L'essentiel de l'album Oxygène 7-13 est joué, dont le dernier titre Oxygène 13 qui sert de dernier morceau aux concerts.

Une fois de plus, la mise en scène de Christian Bourret fait son effet.

Design Roy Bennett and Director Gary Westcott

Pour la première fois, Jean Michel Jarre va utiliser de la vidéo en live avec le Logiciel X-Pose

Les effets visuels, réalisé en direct par un VJ (Visual Jockey), Jessie Deep ainsi que Philippe Martin encore chez Steinberg France à l'époque, avec ce logiciel X-Pose d'Arkaos, bluffent le public.

Jean Michel porte une mini-caméra pour filmer ce qu'il joue. Le décor du plateau évoque quand à lui, des dunes de sables, surmonté par des néons articulés et trois grands écrans.
Des marionnettes gonflables font leur réapparition après été vus à Moscou lors d'Equinoxe 4.

Autre attraction visuelle, lors du concet de Lille, ce sont les élèves de SupInfocom de Valenciennes qui ont réalisés des images de synthèse spécialement pour le soir du concert.